Non classé

SUHALMENDI

   Lors du débat public organisé par les médias basques, la responsable du collectif de protection de Suhalmendi, du ruisseau d’Arrayoa, des sites de Terminen Muga et du pont romain d’Ascain a fait une intervention qui, je pense peut être écouté avec la réponse du maire de Sare sur Gure irratia et Kanaldude. Hier en mairie de Sare, les adjoints au maire de la commune, très très inquiets nous ont posé des questions au sujet de leur projet qu’ils affirment être béton. Ils souhaitent que nous intervenions auprès du collectif pour les convaincre de les ramener à la raison. Notre réponse est claire: Nous avions décidé de ne pas nous impliquer pendant la campagne de ce projet. La parution de l’article sur la Semaine du Pays Basque  du 6 au 12 mars « COCHON LAND », et l’annonce du premier adjoint d’Ascain au dernier conseil municipal d’acquérir un terrain agricole inondable à 100 000€ (Plus les frais d’aménagement qui n’a pas éte précisé) sur le site du pont romain pour y faire un PARKING RELAIS pour les touristes du petit train à soulevé des inquiétudes justifiées ou pas. Les élus de la majorité de Sare nous ayant demandé d’intervenir auprés du collectif, nous l’avons fait ce matin pour les informer sur les points suivants: l’avis des chasseurs de Sare est positif, bien que 16ha ont été clôturés en pleine réserve de chasse. Dont acte. Les élus de Sare ont fait une consultation des agriculteurs potentiels intéressés par ce projet et ont retenu un jeune agriculteur. Dont acte.Les touristes emprunteront la piste démarrant derrière le parking du PULLMAN pour se rendre exclusivement à pied à Suhalmendi et il n’y aura pas de minibus qui les accompagnera sur site. Ainsi, aucune voiture ne se garera sur le chemin de Terminen Muga d’Ascain. Dont acte. Le premier adjoint de Sare a affirmé  qu’aucune pollution ne peut se créer avec les cochons car le dossier est très bien étudié. Le premier adjoint a déclaré que les 200 000€ investis par toutes les collectivités pour ce seul projet peut être discutable. Dont acte. Nous avons informé le collectif de toutes ces infos. Le collectif, pour sa part, tient tout d’abord a rassurer le jeune agriculteur et lui souhaite la réussite qu’il mérite. Il recevra un courrier le lui confirmant. Le collectif souhaite pour conforter l’installation de ce jeune agriculteur que tous les risques de pollution ou autre lié à son activité soit garanti par la collectivité puisqu’il  s’agit d’un investissement public à hauteur de 200 000 € pour promouvoir le cochon basque auprés des touristes. En tant que candidats aux départementales et au delà de ces élections nous proposons d’organiser une table ronde afin d’examiner tous ensemble ce dossier sur le fond et d’aboutir à un protocole d accord. Pour notre part nous y mettrons toute notre énergie.

Pas encore de commentaire.

Ajouter votre réponse

Ensemble pour le bocage may... |
GAUCHE CITOYENNE |
Droits humains pour tou-te-s ! |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Pour une Moselle solidaire
| lma37390
| Dogbeavouthomas